navigation

Quand l’Allemagne devient la Madame Claude du monde… 7 juin, 2006

Posté par thinkblog dans : Non classé , trackback

Image 1.png Qui l’aurait cru, mon premier post a pour objet la Coupe du Monde ! Blague à part, je voulais revenir sur la scandaleuse manière qu’a notre voisine germanique d’attirer à elle les hommes du monde entier. En effet, l’Allemagne, afin de remplir ses stades de football a décidé de mettre en avant, non pas sa Bavière, ses philosophes, ou sa gastronomie mais ses prostituées…

Bien sûr, quoi de plus logique, et surtout pourquoi n’y avoir jamais pensé ? Simplement parce que c’est honteux. Honteux parce que réduire les femmes à des produits dérivés n’a pas de nom, honteux parce que le sport vaut mieux que cette bavure.
Mais cette erreur prouve aussi à quel point l’Allemagne ne sait pas se vendre, ne fais pas rêver. Pourquoi l’Allemagne, pays si raffiné, si riche de culture s’est abaissée à de tels procédés ?

A la lecture de Slavoj Zizek (que je conseille à tous ceux qui aiment penser) on s’aperçoit que l’Europe peut être résumé à 3 pays : La Grande Bretagne, La France et l’Allemagne. Zizek explique comment chacun de ses pays possède sa propre fonction dans cet ensemble, dont on essaie tant bien que mal de trouver une cohérence.
Pour Zizek, la Grande Bretagne c’est le pragmatisme, donner la priorité à la pratique, voir au jour le jour quelles peuvent être les solutions les plus adaptées aux problèmes concrets. La France, elle, est la garante des révolutions, des remises en questions, la tradition intellectuelle de la France c’est la rupture, le contre ordre, la rebellion. Enfin, pour un des plus grand intellectuel contemporain, l’Allemagne se positionne en tant que nation « contemplative ». Voilà un pays qui ne se rebelle pas, ne fait pas parler de lui et vit pratiquement dans l’isolement (comparativement à ses voisins bien sûr). L’Allemagne ne sait pas se vendre c’est un fait, non parce qu’elle ne croit pas en ces qualités (qu’elle connaît et dont elle est fière) mais bien plutôt parce qu’elle n’en voit pas l’intêret, pourquoi montrer aux autres à quels point l’Allemagne est un pays formidable. S’ils ne s’en aperçoivent pas tous seuls est-il nécessaire de leur prouver ?

L’Allemagne n’a pas vraiment exporté ses idées, ce sont des « non-allemands » qui ont fait savoir à quel point ce pays était riche culturellement et humainement.

Pourtant, tout est fait pour que la France cultive sa relation privilégiée avec l’Allemagne, notamment au niveeau de la communication. Qui peut s’enorgueillir de partager une chaine de TV avec un autre pays ? A ma connaissance, ARTE est une chose unique au monde, la possibilité pour deux pays de se comprendre via le même canal, de se parler dans la même langue médiatique.

Un mini programme comme « karambolage » (diffusé sur ARTE selon une programmation quasi-aléatoire) nous explique en quelques minutes ce qui fait les particularités de nos deux pays. Je me souviens d’ailleurs parfaitement d’un numéro sur la manière dont on mange le pain de l’autre côté du Rhin. Cela ne change pas la face du « couple franco-allemand » mais soude un peu plus nos deux pays. A la fin de cette émission, un petit jeu est proposé aux téléspectateurs. Il s’agit pour ce dernier de deviner en 2 minutes, si la scène qui lui est proposée se passe en France ou en Allemagne. Pour beaucoup, ce test apparemment simple est un vrai casse-tête tant les détails sont à a fois simple et très bien dissimulés.

A l’inverse, comme le dit Philippe Lentschener la communication c’est recevoir et nous sommes incapables de recevoir l’Allemagne : l’enseignement de la langue de Goethe y est (pour rester politiquement correcte ) compliqué, et ARTE n’est pas regardé comme elle le devrait.

Enfin, comme les autres pays d’Europe, et à la différence des Etats-Unis par exemple, l’Allemagne est un pays symptomatique d’une apathie triste. L’opportunité (qu’il faudra savoir saisir) pour notre Europe vieillissante est d’être encore une terre qui attire. Aujourd’hui, en Allemagne, le renouvellement des générations ne se fait plus or seule l’immigration redonnera ce coup de jeune aux idées et au dynamisme, ce coup de jeune qui nous ferait tant de bien, sous peine de devenir « la vieille Europe » prophétisée par nos voisins d’outre-atlantique.

Commentaires»

  1. Premier commentaire sur l’article, c’est bibi

  2. ah g trouve un copain

Laisser un commentaire

sidi yahya gharb nws |
Les Experts Manhattan, Miam... |
carrosserieautopro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Dipersés... fRaNce aMéRIqUe...
| kakaluigi
| madame dousse