navigation

Quand Ségolène invente la politique à 0%… 7 juin, 2006

Posté par thinkblog dans : Non classé , trackback

sego 2.jpg Plus que jamais présente dans les média actuellement, je vous présente le post du jour j’ai nommé: Sarkozette. Non, pardon, Ségolène Royal. Un produit qui se vend très bien en ce moment. Que se soit en conditionnement papier, TV, internet, le produit est parfait et facile à vendre. Analyse d’un phénomène.

1/ Ségo c’est nouveau !
Ségo c’est un super produit qui vient de sortir, personne ne connaît son action politique hormis ces électeurs de Poitou-Charentes (tiens c’était déjà la patrie de Raffarin !). C’est une nouvelle méthode aussi. A la sur médiatisation de Nicolas Sarkozy, elle oppose sa discrétion. Qu’on se le dise, Ségolène n’est pas là pour jouer les gros bras. Ségolène c’est 100% finesse, avec des vrais morceaux de femmes dedans.

2/ Ségo c’est beau !
Ségolène Royal est une belle femme, avenante, ni trop vieille ni trop jeune. Ségo elle sait tout faire (travail, famille, mari), rien ne l’arrête et sur le terrain de l’énergie là aussi, elle n’a rien à envier à Nico. Paradoxalement, c’est son immobilisme qui l’a rendu populaire. Les Français n’aiment pas les gens qui se montrent : ils aiment la discrétion. Ségolène l’a bien compris.

3/ Ségo c’est show !
Ségo ne parle pas autant que Nico mais quand elle s’exprime c’est plutôt avec brio. Elle rallie souvent un maximum de gens à sa cause…qu’il soit de droite ou de gauche, et quel que soit leur âge… Ségolène est royale dans tous les médias, TV bien sûr, radio, presse, et Internet sur lequel elle fait l’essentiel de sa campagne (nous y reviendrons). Qui l’aime la suive semble-t-elle crier partout.

Le problème sur le Marché de la politique c’est le même que sur n’importe quel autre marché : la concurrence. En politique on ne tue pas l’autre grâce à des millions de dollars (pas en France en tout cas, et en Italie visiblement ça marche plus…), on le tue grâce au temps d’antenne.

Seulement voilà, comme pour toute bonne publicité, trop de publicité tue la publicité. En effet, répéter 5 fois la même chose en prime time tous les soirs n’a pour effet que de saturer l’espace. L’omni-présence de Nicolas Sarkozy lui a porté préjudice. De plus, plus on parle, plus on a de chance de se tromper (là aussi Sarkozy en a fait les frais). De plus, et de manière beaucoup plus stratégique, lors de la campagne, dans le dernier tournant, chaque temps de parole médiatique sera décortiqué, comptabilisé, chaque temps de parole « officiel », c’est-à-dire émanant du parti.

En s’affranchissant du parti, et de ses collègues par la même occasion, Ségolène Royal emprunte les voies de la publicité « sous-terraine ». Autrement dit, Ségolène Royale a décidé de miser sur le web. Depuis plus d’un an, elle possède un blog et, comme pour vendre nimporte quel yaourt joue à plein le « snow ball effect » et adopte sans rien changer, la stratégie de « blogskrieg » (néologisme formé par blietzkrieg et blog) médiatique qui a mené Georges Bush à la victoire. En effet, lors de la dernière campagne américaine, c’est le blog qui a fait office d’arme de communication massive…

Autant de blogs qui parle d’elle c’est autant de 4 X 3 en moins, et donc autant d’électeurs potentiels en plus (les français aiment la discrétion rappelons-le). Ségolène Royal s’est entourée d’amis conseillers en communications, de spindoctor brillants. Toute sa campagne actuelle, concernant ses idées et son programme, se joue sur son site « désir d’avenir » dont l’essentiel des réactions et des échanges fera alimenteront son livre programme. C’est une double stratégie de complémentarité : complémentarité des médias, (internet + édition) et complémentarité des débats (internaute – politique).

Le risque, car il y en a un, c’est que le pouvoir politique, en tant qu’instance exécutive se doit de trancher, chose impossible sans conviction personnelle ou conviction de parti fort. La précarité, dont on a beaucoup parlé récemment touche aussi le politique. Le quinquennat a changé la fonction présidentielle en intermittent de la politique. Le politique est précaire puisque son sort dépend de ses électeurs. Pour rester au pouvoir, le politique se doit de faire plaisir quelles qu’en soient les conséquences…

La France entière a la haine de la précarité, pourquoi en serait-il autrement pour les politiques ? Les politiques eux aussi sont précaires et le quinquennat du président ainsi que les autres mandats (exception faite des sénateurs) ne sont pas non plus des CDI.

Dès lors, il devient dangereux de ne pas plaire, de sortir des rangs. Pour atteindre le pouvoir, autant que pour y rester, il faut plaire au plus grand nombre, il faut tenter de faire l’unanimité. Ségolène Royale tente de satisfaire tout le monde, elle n’a aucune conviction non cautionnée par un sondage. Ce n’est pas de la démagogie, c’est pire, c’est de l’immobilisme. Du fait de nos institutions actuelles et de la haines des français pour les réformes, la plupart de nos politiques font partie du même parti : Le FIO (Force d’Inertie Organisée).

A l’inverse de Ségolène Royal, François Bayrou possède une conviction et l’assume, d’autre comme Jean Lassale vont même jusqu’à risquer leurs vies pour leurs idées. Chose remarquable, ces 2 personnes sont membres d’un parti du milieu (l’UDF) qui en théorie devrait être le plus atone !

Le pouvoir d’administrer les autres est un pouvoir supérieur qui doit échoir à des gens « supérieurs ». La politique selon Ségolène Royal n’est pas de la démocratie participative, c’est seulement de la représentation. Elle parle au nom de tous, je ne crois pas qu’elle exerce là, un vrai métier de politique. Elle en a oublié la conviction, le désir qu’elle revendique est celui de tous, pas le sien. Une conviction doit se heurter aux autres sinon c’est seulement une opinion. Aujourd’hui, la conviction du politique, ce qui doit motiver tous ces actes, c’est l’Europe, bien oublié dans cette quête nationale de plus en plus ridicule.

Pour l’instant Ségolène Royal ne semble pas avoir de conviction réelle, elle suit le mouvement et le mouvement la pousse… pour l’instant…

Commentaires»

  1. Message à moi-même, visiblement, il n’y a que sur mon blog que Ségolène ne déchaîne pas les foules!

  2. Bien joué, enfin un blog qui n’a pas la langue dans son sac ?!?
    Ca mériterait néanmoins un peu plus de concision

  3. va savoir pourquoi j ai une vague idee de qui est l ami proche….

  4. et digame pq mon pti mess sympa-et le 1er!!_ n apparai nul part??

  5. ca y est je l ai retrouve….
    on se refai pa

    et bravo jib

    biz à vs les politicien et administratifs q je fui

  6. Un blog faut l’alimenter, sinon il se tarit et le troupeau des commentaristes par s’abreuver à une autre source.

  7. Aigreur aigreur!!!

    Pour une fois que la gauche à quelqu’un de charismatique!! Les gens ont l’air de s’en plaindre!! Et encore elle ne fait que repondre au attente des francais ( la je parle de la fermeté). On ose passer au dela d’un clivage gauche droite et hop, on se faire tirer dessus , normal qu’on galere cette france renfermé ….

    Autres aigreur: « François Bayrou possède une conviction et l’assume »

    C’est n’importe, il supporte le gouvernement et des que le vent tourne il change d’avis ( allusion au CPE, a la motion de censure), lui faut mieux pas l’avoir dans son équipe, sinon t’es sur qu’il te lachera….

  8. et l’option de donner des charentaises à tous les internes des lycées de sa région, pour soutenir la filière, c’est t-y pas beau ça?! vla une politique! De villiers lui-mm ne l’aurait pas fait!
    pour autant, mon pragmatisme me pousse à avouer qu’il faut bien saisir l’occas’ d’une personnalité populaire et charismatique (tant qu’elle ne parel pas sans ses fiches)… après tout, ce qui compte, est-ce bien le porte-voix ou le discours qu’elle délivre (cad les petites fifiches qu’on lui met sous le nez… )… des fiches écrites par des gens de valeurs, type IEP (autodérision).
    Non, parce que l’ami Nicolas, bon… les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, comme on dit, hein !
    Il faut juste refaire la com’ de la charentaise (la nana, pas les chaussons), mais ça, c’est un boulot pour un publicitaire de renom, non? le nouveau séguéla ?! un charentais, en plus, que diable !
    vive saint-Adjutory
    bye

Laisser un commentaire

sidi yahya gharb nws |
Les Experts Manhattan, Miam... |
carrosserieautopro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Dipersés... fRaNce aMéRIqUe...
| kakaluigi
| madame dousse