navigation

Quand les coach prennent le pouvoir… 8 juillet, 2008

Posté par thinkblog dans : Non classé , trackback

Quand les coach prennent le pouvoir... dans Non classé mod-meeting5 Vu le nombre de gens qui consomment régulièrement des psychotropes (au cours de l’année cela concerne 14 % des hommes et 25 % des femmes*), on peut facilement dire que nous sommes beaucoup aà avoir besoin d’une béquille, (ne serait-ce que médicamenteuse) pour mieux avancer… C’est clair, l’individu souffre et sur le marché de l’épanouissement personnel, deux marques se taillent la part du lion : le psy et le coach…

L’individu souffre, alors comment aller mieux ? En se fondant dans un groupe ? Apparemment non vu l’explosion des communautés basée uniquement sur des ressemblance ou des similarités tant physiques qu’ intellectuelles. L’individu choisi d’autres individus semblable en tout point à lui plutôt que la richesse d’un groupe hétéroclite. La famille et autrefois l’Eglise ont volé en éclat et le sauveur aujourd’hui est forcément un autre individu. Le psy reste un épouvantail mais le coach profite de sa dimension « sport » qui le rend immédiatement sympathique.

Le mot « coach », est un anglicisme issu du milieu sportif qui pourrait se traduire par « entraîneur ». En effet, pour gagner les athlètes ont non seulement besoin de force, de musculature ou de technique mais également d’un point crucial pour faire la différence : le mental. Aujourd’hui l’individu demande à un avoir un entraîneur pour gagner cette vie qui ressemble plus à une course qu’à une existence.

A vous de trouver la faiblesse que vous voulez oublier, la faille que vous voulez combler, le coach fera le reste. Objectivement, le coaching est une branche du mentorat, orientée vers l’accompagnement et l’épanouissement du client (cf Wikipedia). Ce développement s’exerce aussi bien dans la sphère privée que dans la sphère professionnelle. Le coaching c’est aussi la recherche et la mise en application de solutions individuelles et personnelles.

Venu des USA, le coach vénère l’individu et le dépassement de soi. Le coaching est très en vogue, et comme tout ce qui est en vogue, il est déclinable (un peu comme CAUET ou OMAR et FRED qui ont donné leur nom a des sandwichs…). Le coach a par exemple complètement envahi notre espace télévisuel : vous voulez un coach pour vous aider à élever vos enfants? Engagez « Super Nanny » (sur M6). Vous avez besoin d’un coach pour éduquer votre chien ? Appelez « Au secours mon chien fait la loi » (sur M6). Vous avez besoin de conseils pour devenir quelqu’un d’autre ? Regardez « Made » (sur MTV). Vous avez besoin d’aide pour élever votre ado trop turbulent? Faites appel à « Pascal le grand frère » (sur TF1) . Vous voulez devenir Johnny Halliday ? Achetez Jean Philippe en DVD (dans lequel Fabrice Lucchini aide Johnny à devenir… Johnny Halliday).

Pour la TV et le cinéma c’est clair, pour vivre heureux vivons coachés ! Mais les marques, elles aussi, ont leur coach : Quand Boursin, pour son produit Boursin Cuisine nous invite à devenir des chefs grâce aux conseils d’un amateur « professionnel », celui-ci fait office de coach. Orange, dans ses agences, a mis en place des « coach Orange » qui aident les client à apprivoiser leur portable.

Comme la société n’est plus qu’un amas d’individus, tout le monde a besoin de quelqu’un pour lui montrer la voie et l’amener à se dépasser. De plus, dans une société qui glorifie de plus en plus la performance et l’efficacité, plus personne n’a le droit d’etre « moyen ». Il faut en faire plus, s’entourer de performer, de personne qui pourront nous donner les moyens de nous « dépasser ».

Le coaching étant synonyme de réussite, il s’exporte aussi très bien en politique, et ça n’a rien d’étonnant. Redonner des repères, des limites, de l’espoir, du courage, c’est exactement ce qu’essaient de faire, sans cesse, nos politiques. Et pour devenir le coach de toute une société, il faut devenir incontournable, charismatique, savoir tout faire, et avoir plein de projets. Ca vous rappelle quelqu’un ?

*Chiffres issus de l’Enquête sur les Représentations, Opinions et Perceptions sur les Psychotropes (EROPP 2002) de l’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanie)

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sidi yahya gharb nws |
Les Experts Manhattan, Miam... |
carrosserieautopro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dipersés... fRaNce aMéRIqUe...
| kakaluigi
| madame dousse